SACREES SORCIERES – Pénélope Bagieu d’après le roman de Roald Dahl

Partager sur facebook
Facebook

Comment reconnaît-on les sorcières d’aujourd’hui ? Parce qu’elles existent bel et bien dans notre monde et se cachent parmi nous, prêtes à se débarrasser des horribles petits enfants puants qu’elles haïssent par dessus tout. C’est ce qu’affirme la mamie du héros de Sacrées sorcières : le petit orphelin que l’on suit habite avec sa grand-mère déjantée (cheveux violets, bijoux à outrance et cigares à la bouche). Elle lui raconte tout ce qu’elle sait sur ces femmes dangereuses : les perruques pour cacher leur crâne chauve, les gants pour cacher leurs doigts crochus et les chaussures pointues pour masquer l’absence d’orteils. Mais son petit-fils la croit à moitié… jusqu’à ce qu’il fasse leur connaissance ! Parti en vacances dans un hôtel, il tombe sur un congrès de sorcières et rencontre même la terrifiante Grandissime, leur reine, qui expose à une armée de sorcières son plan et la recette de sa potion magique pour se débarrasser des enfants. Avec l’aide de sa grand-mère et d’une nouvelle amie, il compte bien les arrêter !

Une superbe bande dessinée qui aborde des sujets parfois difficiles comme la peur, le chagrin et même la mort…
Un tour de magie réalisé par la fameuse et talentueuse illustratrice des Culottées, Pénélope Bagieu, qui relève le défi avec brio, agrémentant le roman du géant de littérature de jeunesse, Roald Dahl, d’une pointe de modernité, une goutte de féminisme et une bonne dose d’humour pour une potion effrayante et réjouissante.

Gallimard bandes dessinées – 23,90€

Pour poursuivre la lecture

Fermer le menu