TRAQUES SUR LA LANDE / JEAN-CHRISTOPHE TIXIER

traquésBelle-Île-en-Mer, août 1934

C’est l’heure du repas au pénitencier. Une centaine de jeunes garçons avale péniblement une soupe infâme. L’un deux se rebelle et les gardiens lui tombent dessus à bras raccourcis. Le châtiment est démesuré,  les enfants se révoltent et la moitié d’entre eux parvient  à s’échapper, dont Gab, 17 ans.
C’est sa fuite et celle des ses compagnons d’infortune que l’on va suivre au fil de ce roman inspiré de faits réels. Une fuite dont la seule issue est l’évasion par la mer, pour laquelle il leur faudra  trouver un complice parmi les habitants de l’île.

Une post-face permet d’en apprendre un peu plus sur ces bagnes dans lesquels étaient envoyés des enfants de l’assistance publique ou abandonnés et dont le seul crime, la plupart du temps, avait été de voler de la nourriture pour survivre. Ils étaient envoyés dans des colonies pénitentiaires jusqu’à leur majorité (qui était encore à 21 ans) où ils étaient maltraités sans que personne n’y trouve à redire.

L’institution de Belle-Île-en-Mer ferma le 1er septembre 1977 et la mutinerie qui est au cœur du roman de Jean-Christophe Tixier a  réellement eu lieu en 1934.
Suspense et frissons garantis. A partir de 11 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *