Archives pour l'étiquette Roman noir

DANS LES EAUX DU GRAND NORD – IAN MCGUIRE

Patrick Sumner est un ancien chirurgien militaire, rongé par son passé. Avec la volonté de fuir son ancienne vie en Inde, il décide de se faire médecin à bord du baleinier anglais, le « Volunteer ». Il espère trouver à bord une vie rude mais éloignée de tous ses soucis.
A bord de ce navire se trouve également Henry Drax: harponneur brutal mais respecté par ses pairs. Alcoolique, Drax est un homme cruel dirigé par ses pulsions qui n’est capable d’aucune empathie.

Appâté par le gain, avec une volonté féroce de tuer le peu de baleines qu’il reste alors en Arctique, l’équipage du baleinier doit remonter toujours plus au nord, dans les eaux glaciales et imprévisibles.
Des rumeurs circulent, le capitaine porterait la poisse et on se demande qui a bien pu s’en prendre à un jeune mousse. Les catastrophes se succèdent et Sumner doit se rendre à l’évidence: ce n’est pas sur le « Volunteer » qu’il trouvera la paix tant espérée.

A mi-chemin entre le roman noir et l’épopée maritime, « Dans les eaux du Grand Nord » nous plonge dans un récit sombre et brutal. Chaque personnage est animé par la haine, la cruauté ou un passé douloureux et l’environnement glacial renforce l’aspect cauchemardesque de ce voyage. Cette ambiance polaire et sordide est décrite à merveille par Ian McGuire qui réussit le pari de nous faire frissonner en plein mois de Juillet.

Traduit de l’anglais par Laurent Bury.

Editions 10-18 – 17.90€

 

LES ARPENTEURS – Kim Zupan

Les arpenteursdeux arpenteurs qui sillonnent le roman de Kim Zupan et le Montana sont un jeune shérif, Val Millimaki, et un vieux tueur, John Gload. Celui-ci tue pour l’argent, de sang froid : sans être cruel, il est d’une effrayante efficacité, jusqu’à ce qu’il prenne un associé qui va se retourner contre lui à la première occasion. De quoi faire regretter à John Gload de ne pas l’avoir liquidé quand il en avait la possibilité. Quant à Val Millimaki, l’une de ses attributions en tant que shérif est de partir à la recherche des disparus, randonneurs égarés ou vieux déments, qui se perdent dans les paysages sauvages du Montana. Son travail le mine, et ronge sa relation avec sa femme.  Les deux hommes vont faire connaissance dans les couloirs de la prison du comté ; le vieux John n’a pas beaucoup de remords, mais souffre  d’insomnie. Val est chargé de lui soutirer des informations sur les disparitions dont Gload pourrait être responsable.

Kim Zupan signe un roman puissant et hypnotique ; son écriture retenue parvient à brosser d’imposantes images, comme le tête-à-tête entre chien et loup des deux hommes, séparés par les barreaux de la cellule, ou les errances du shérif avec son chien sur les traces d’un vieil homme sénile. Val Millimaki et John Gload sont d’intenses personnages, qui évoquent avec une tranquille élégance la violence et le tourment. Les Arpenteurs s’inscrivent dans le meilleur de la tradition du roman noir, avec ses figures fascinantes et inquiétantes.

Traduit de l’américain par Laura Derajinski.

Gallmeister – 23,50€