DANS LES ANGLES MORTS – Elizabeth Brundage

Durant l'hiver 1979, une charmante mère de famille est assassinée à la hache. Catherine Clare et son mari, professeur d'histoire de l'art à l'université locale, étaient arrivés avec leur fillette quelques mois plutôt dans cette petite ville de l'état de New York. Peu à peu, l'histoire de ce couple, puis celle de la maison qu'ils ont achetée et de la famille qui l'occupa auparavant nous sont dévoilées. Dans les angles morts visite les recoins cachés des existences d'une petite communauté : tout le monde a ses secrets, même un mari pour sa femme, ou une mère pour son fils. La famille Hale et la famille Clare, qui occupent successivement la même demeure, sont patiemment effeuillées et scrutées, de même que les décors dans lesquelles elles évoluent (l'université, la ville de Chosen, la ferme des Hale, New York). Elizabeth Brundage a un vrai talent pour le suspense et les personnages, qui ont une belle épaisseur : je vais haïr pendant encore longtemps le personnage de George... Traduit de l'anglais ( Etats-Unis) par Cécile Arnaud. La Table Ronde Quai Voltaire - 22,50 €

0 commentaire

LES ANIMAUX – CHRISTIAN KIEFER

Dans l'Idaho aux Etats-Unis, Bill Reed s'occupe d'un refuge pour animaux blessés, héritage de son oncle décédé. Alors que sa vie semble s'améliorer doucement , une association de gardes-chasse cherche à faire fermer son curieux zoo illégal et à faire euthanasier les animaux les plus dangereux. Majer, le vieil ours aveugle auquel Bill s'est beaucoup attaché est sur la liste. Dans un même temps, Rick, un vieil ami d'enfance sort de prison et fait ressurgir le passé tumultueux de Bill. Ce roman sombre à l'ambiance glaciale nous plonge dans une Amérique profonde et rude. Il pose également la question de la possibilité de reconstruire sa vie sur un mensonge, en occultant son passé. Une histoire bien construite et surprenante qui alterne entre flashbacks et intrigue principale pour plus de suspense . Traduit de l'américain par Marina Boraso. Albin Michel-25€

0 commentaire

Quelques lectures pour cet été…

A l'heure de planter le parasol, il s'agit de trouver le truc qui va vous scotcher sur la serviette assez longtemps pour parfaire le bronzage qui fera de vous une star à la rentrée. Voici quelques lectures de ce début d'année qui sont un peu passées à l'as mais qui me semblent tout à fait adaptées à la saison. LE HUITIEME LIVRE DE VESALE - Jordi LLOBREGAT On commence par un espagnol, Jordi Llobregat, qui nous propose Le huitième livre de Vésale, un très bon roman d'aventure, et même un roman de gare qui s'assume comme tel et qui a bien raison. Ca se passe à Barcelone et il y a comme un épais parfum de mystère... Si ça vous rappelle quelque chose, c'est normal. L'ombre du vent de Ruiz Zafon est une influence clairement revendiquée. Si vous faites partie des trois milliards de lecteurs qui ont aimé le livre, vous aurez le plaisir de lire quelque chose "qui a un air de famille" mais qui est loin d'être une simple copie parce que "le huitième livre" a sa propre originalité. En effet, l'auteur a eu la bonne idée de le situer en 1888, au moment où va s'ouvrir la grande Exposition Universelle. D'où un univers parfaitement exploité, qui évoque Jules Verne avec des vrais morceaux de Frankenstein dedans. Le roman s'ouvre alors que Daniel, jeune barcelonais étudiant en médecine à Oxford, rentre au pays pour enterrer son père. Il apprend que celui-ci enquêtait sur la mystérieuse série de meurtres touchant de jeunes ouvrières, meurtres qui réveillent de vieilles superstitions... Cette enquête va l'amener à découvrir une sombre machination. Dans Le huitième livre de Vésale, il y a des méchants vraiment…

0 commentaire
Fermer le menu