Archives pour l'étiquette dès 13 ans

SILENCE RADIO – ALICE OSEMAN

Frances est une jeune fille solitaire et discrète, qui ne vit presque que pour ses études :  elle est dans les premiers de sa classe et aussi représentante des élèves. Depuis son plus jeune âge, elle rêve d’intégrer la prestigieuse faculté de Cambridge. Derrière la façade de fille sérieuse et parfaite, Frances est aussi une jeune fille passionnée par le dessin, qui apprécie les tenues excentriques,  et qui suit avec avidité, Universe City, une web série diffusée sur Youtube. Mais Frances n’a jamais osé se montrer telle qu’elle est, de peur de se faire rejeter.

Un jour, elle reçoit un mail de la part du créateur de Universe City, Silence Radio. Il a vu les dessins qu’elle a faits de la série et lui demande d’en devenir l’illustratrice. La jeune fille n’en revient pas. Le soir même, Frances se retrouve en boîte de nuit avec des amis et rencontre Aled, son voisin d’en face, un garçon timide et discret. Frances découvre, par hasard, que ce dernier n’est autre que Silence Radio, l’auteur de la série qu’elle adore. Elle décide alors de le raccompagner chez lui et de lui demander quelques explications …

Un roman très touchant sur la quête identité. En apprenant à se connaître davantage, Frances va s’épanouir, grandir et assumer toutes les facettes de sa personnalité. Une histoire pleine de réflexions, sur nos choix et nos envies, qui aborde des thématiques actuelles, comme le harcèlement scolaire, la différence ou l’exclusion.

Dès 13 ans

Traduit de l’anglais par Anne Guitton

Nathan – 16.95 €

Comment (bien) rater ses vacances & suites – Anne Percin

Maxime Mainard est le héros plus qu’attachant d’une série de romans dont le quatrième opus vient de paraître : après Comment (bien) rater ses vacances, il y eut Comment (bien) gérer sa love story, puis Comment devenir une rock star (ou pas), et enfin le petit dernier Comment maximiser (enfin) ses vacances. Tout commence en banlieue parisienne, après le bac français : les parents de Maxime partent faire le GR20 et sa petite soeur va dans une colo poney. Il va donc rester chez sa grand-mère pour l’été : de quoi le ravir, vu la complicité qui les unit. Vous ferez au passage la connaissance de ses potes Kevin, au verbe fleuri, et Alexandra, partenaire idéale de jeux vidéos et tout autre délire. Sauf que rien ne se passe comme prévu, et que Maxime devra côtoyer le service d’urgences du Kremlin-Bicêtre, les flics et appeler à l’aide un oncle surnommé « Tonton déprimos ». Et accessoirement céder à ce qu’il appelle les « dindonneries », c’est-à-dire tomber amoureux…

Quatre volumes pour suivre pendant un an la vie de cet ado, qui se passionne pour l’économie et la musique, qui a de l’énergie à revendre, le sens de l’amitié et de la famille chevillé au corps, et un don inné pour la nouvelle cuisine : Maxime est formidable, un ado à l’humour ravageur et contagieux, qui mène sa barque de potes dans de beaux draps et avec entrain. On applaudit à tout rompre et on en redemande !

Editions du Rouergue – tomes 1  & 2 13,50€, tome 3 14,50€, tome 4 14,90€

EMMY ET OLIVER – ROBIN BENWAY

Depuis leur naissance, Emmy et Oliver sont inséparables. Un jour, alors qu’ils ont 7 ans, Oliver avoue sur un bout de papier à Caroline, la meilleure amie d’Emmy, qu’il est amoureux d’Emmy. Après les cours, celle-ci veut lui demander des explications. Mais Oliver est déjà parti avec son père pour le week-end. Malheureusement, ce dernier ne le ramènera jamais chez sa mère …

Dix ans plus tard, Emmy a grandi, elle est devenue une belle jeune fille de 17 ans. Elle n’a pourtant jamais pu oublier Oliver. Il a laissé derrière lui un vide impossible à combler. Suite à son enlèvement, les parents d’Emmy sont devenus surprotecteurs avec elle. Si bien qu’aujourd’hui la jeune fille doit leur mentir pour sortir avec ses amis ou faire le sport qu’elle aime : le surf.

La mère d’Oliver a refait sa vie. Aujourd’hui, elle a un mari et deux petites filles, des jumelles. Cependant, elle n’a jamais cessé de chercher Oliver.

Un jour, alors qu’Emmy sort d’une séance de surf, Caroline, vient lui annoncer qu’on a retrouvé Oliver à New York. Il est en chemin pour rentrer chez sa mère. Emmy est sous le choc, elle avait imaginé plusieurs fois leurs retrouvailles. Pourtant, au moment de le revoir, le doute l’étreint : que reste-t-il de leur amitié après une si longue absence ?

Une histoire touchante qui nous plonge dans le quotidien d’adolescents qui ont vécu un traumatisme. Le roman ne porte pas sur enlèvement en lui-même mais sur les suites : la façon dont Oliver va vivre son retour ,après des années d’absences chez sa mère, au milieu de cette nouvelle famille qu’il ne connait pas, le besoin qu’a Emmy de parler à ses parents et de leur faire comprendre qu’ils l’étouffent. Robin Benway aborde des sujets graves qui touchent les jeunes, comme l’homosexualité, le passage à la fac, l’amitié et l’amour. Une plume juste qui nous emporte dans un tourbillon de questions et d’émotions.

Dès 13 ans.

Traduit de l’américain par Anne Delcourt

Nathan – 15.95 €

FEU COULEUR #1 – JENNY VALENTINE

Iris , jeune adolescente, vit avec sa mère et son beau-père lorsqu’elle apprend que son père, qu’elle n’a pas vu depuis des années, va bientôt mourir.

La mère d’Iris lui a toujours parlé de cet homme comme d’un égoïste. C’est pour cette raison que la jeune fille n’est pas vraiment enchantée à l’idée d’aller le voir dans sa vieille maison.
Lui souhaite la voir une dernière fois afin de lui révéler toute la vérité sur son passé et lui transmettre son amour pour l’art.

Se crée alors une complicité entre le père et la fille. Cette dernière va profiter du peu de temps qui lui reste pour lui confier ses souvenirs et ses angoisses.

Dans ce roman, Jenny Valentine parle de l’adolescence aux adolescents avec des mots justes et une vraie sensibilité. Elle y aborde des thèmes difficiles tels que le divorce, la maladie et l’abandon sans jamais basculer dans le tragique.
L’auteure a ponctué son roman de références artistiques et littéraires qui donnent encore plus de profondeur à son histoire et apporte un intérêt supplémentaire pour le lecteur.

Un récit émouvant et surprenant.

Traduit de l’anglais par Marion Danton

Dès 13 ans

L’école des loisirs-16€

LE GRAND SAUT – Florence Hinckel

On saute à pieds joints avec ces 6 personnages !

Faites connaissance avec une bande de copains qui se connaissent depuis le jour de leur entrée au collège. Iris est une fringante ado, avec du répondant et une foule d’idées originales ; Rébecca sait jouer de son charme, sauf avec ses parents ; Paul sait trop bien, donc très mal, s’y prendre avec les filles ; Sam cache derrière un humour détonnant ses complexes ; Marion se pose des milliers de questions après une rupture amoureuse inattendue ; Alex fait plaisir à ses parents et joue les garçons sérieux… Leur amitié indéfectible va devoir affronter l’année de Terminale et ses multiples aléas.

Secrets de famille, désirs inavoués qui se révèlent, interdits piétinés… Florence Hinckel multiplie les péripéties et fait de ce roman adolescent un très beau concentré d’humanité. On suit le feuilleton de cette petite bande bien attachante avec beaucoup de plaisir. Une bonne dose de suspense à la fin du récit vous fera trépigner d’impatience : vivement la suite…

Nathan – 16,95€

Les mystères de Larispem – T.1 Le sang jamais n’oublie/Lucie Pierrat-Pajot

Dans un Paris steampunk de la fin du 19ème siècle, rebaptisé Larispem suite à une révolution, nous suivons le destin de deux jeunes filles. Carmine, apprentie bouchère de caractère, et Liberté, également apprentie mécanicienne, sont amies depuis que Liberté a sauvé le frère de Carmine. Ensemble elles volent des objets précieux dans des anciennes demeures d’aristocrates pour les revendre.

En parallèle nous faisons connaissance avec un orphelin pas comme les autres nommé Nathanaël. Il va rapidement découvrir qu’un terrible complot se trame contre la nouvelle démocratie de Larispem et son chemin va croiser celui de Carmine et Liberté.

Ce premier roman développe un univers riche composé d’automates et de ballons dirigeables, où les bouchers sont vus comme de véritables héros (ou de véritables voyous).
Larispem, nouvelle démocratie indépendante de la France est dirigée par une femme forte, proche d’un certain Jules Verne.

Un roman plein de fraîcheur, aux personnages intéressants, qui annonce une aventure palpitante.

Lauréat au concours du premier roman jeunesse.

Gallimard jeunesse-16€

LITTLE SISTER / BENOIT SEVERAC

little sisterLena Rodriguez a seize ans et un passé lourd à porter. Quatre ans plus tôt, une photo de son grand frère a été diffusée au J.T., entouré de terroristes revendiquant l’exécution d’un journaliste français. Ivan, censé être en Angleterre s’avère être parti en Syrie pour rejoindre un groupuscule extrémiste. Sa famille a été contrainte de déménager et de changer d’identité pour assurer sa sécurité.
Pour Lena, c’est l’incompréhension. Après la stupeur, la confusion, la honte, la perte de son frère malgré tout, elle perd également ses amis toulousains, son insouciance et ses certitudes.
C’est elle qui prend la parole au début du roman ; elle exprime sa solitude dans la douleur et s’efforce d’expliquer les sentiments qu’elle semble ne pas partager avec ses parents, pourtant victimes comme elle de la radicalisation du frère ou du fils. Eux sont anéantis tandis qu’elle se révolte et attend une explication rationnelle à un embrigadement qui la dépasse.
Le signe qu’elle attendait lui parvient par le biais d’une lettre adressée à Théo, l’ex meilleur ami d’Ivan. Le grand frère lui donne rendez-vous en Espagne, d’où la famille est originaire. L’impatience et l’espoir de la jeune fille lui ôtent toute prudence et elle se jette dans la gueule du loup.
C’est là que la construction du roman est géniale car cette seconde partie, où l’action supplante l’introspection, est racontée par Théo, qui a accompagné Lena à Cadaquès. Le jeune homme est plus âgé que Lena et porte un regard plus lucide sur les activités d’Ivan, même si son jugement ne s’affranchit pas totalement de l’amitié qu’il lui portait. Le dénouement, qui tarde à arriver et qui nous tient en haleine, nous est livré par un troisième protagoniste, compagnon de route des jeunes gens et ex opposant du régime franquiste.

Pari réussi pour Benoît Séverac qui arrive à tenir son sujet, pourtant délicat car tellement d’actualité – celui d’un jeune parti faire le djihad. Rythmée par le récit à trois voix, servie par la plume aguerrie de l’auteur, cette enquête bouscule les idées reçues sur un ton ni larmoyant ni moralisateur et nous donne en prime une leçon d’Histoire !
Little Sister est également un roman d’action où le suspense est bien tenu ; l’auteur n’en est pas à son coup d’essai et a écrit quelques policiers précédemment pour enfants et pour adultes.

Syros – 13.95 €

SORCIERE MALGRE ELLE / MEROPEE MALO

sorciere malgre elleAssia Raeven, jeune femme de 19 ans, revient enfin chez elle après 8 années passées en pension. Son notaire l’accueille et lui annonce le décès de sa tante et sa mère. Il lui apprend aussi qu’elle n’a plus un sou, toutes les économies de la famille ont servi à payer son école. Il ne lui reste plus que la demeure familiale.

Pour payer ses études, elle espère vendre cette grande maison. Alec, agent immobilier, a justement un acheteur qui serait intéressé. Mais petit problème : Assia apprend par le notaire que certaines dispositions lui interdisent de vendre la maison. Elle décide alors de trouver un petit boulot et de demander une bourse à l’université pour payer ses études. Heureusement, les amis de sa mère aussi sont là pour l’aider. D’autant qu’ils connaissent le secret de la famille Raeven, une longue lignée de sorcières dont Assia a peut-être, à son insu, hérité les dons.

Méropée Malo nous propose un roman plein de rebondissements, à la manière d’une série télévisée. Les événements s’enchaînent très vite, on avance dans l’intrigue aussi facilement que si on passait d’un épisode à l’autre. Le personnage d’Assia reste le fil conducteur de cette histoire. On prend beaucoup de plaisir à suivre cette jeune femme courageuse et déterminée, dans sa vie de tous les jours. Propulsée dans le monde de la sorcellerie, Assia n’en est pas moins confrontée aux mêmes questions que tout un chacun : problème de boulot, galère d’argent et relations amoureuses. Bref, Sorcière malgré elle est un récit addictif au possible, dès 13 ans.

Castelmore – 16.90€

LES FIANCES DE L’HIVER / CHRISTELLE DABOS

les fiancés de l'hiverUne grande catastrophe, appelée la Déchirure, a détruit le monde que nous connaissons. Bien des années après, Ophélie préserve la mémoire de cette époque dans le musée dont elle s’occupe sur l’arche d’Anima. Ophélie est dotée de pouvoirs particuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs !

Au sein de sa famille, Ophélie est considérée comme une jeune fille très étrange. Elle a en effet refusé par deux fois de se marier et rien ne la passionne plus que son travail. La vie d’Ophélie bascule le jour où elle se retrouve fiancée contre son gré à Thorn, un puissant membre du clan des Dragons. Accompagnée de sa tante et marraine Roseline, elle va devoir suivre Thorn à la capitale flottante du Pôle : la Citacielle… et se retrouver mêlée  à un horrible complot.

Ne vous laissez pas avoir par le résumé, ce n’est pas une histoire d’amour mais un vrai roman d’aventures qui vous attend. Une intrigue qui jongle avec  jalousies, complots et coups de théâtre. Avec une écriture fluide, riche et puissante, Christelle Dabos vous plonge dans un univers de fantasy dont les personnages hauts en couleur ne cesseront de vous surprendre. La lecture Des Fiancés de l’Hiver a été un pur délice!

Gagnant du Concours premier roman jeunesse en 2013 organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama.

Après 2 ales disparus du clairdelunens d’attente voici enfin la suite des aventures d’Ophélie. Bonne nouvelle : Les disparues du Clairdelune est aussi captivant et riche que le premier tome !

Dès 13 ans

Gallimard Jeunesse – 18.00€