J comme… JEDI

Chevalier servant, de 10h à 19h30, du mardi au samedi, le lundi à partir de 14h.

Youpala c’est le printemps, et ses vertus requinquantes ; on se recharge les batteries, on respire à pleins poumons, on bombe le torse et on avance d’un pas assuré vers un destin grandiose. Au boulot. Les plus téméraires enfourchent leur monture mécanique et la croisade commence. Vous ne pensiez tout de même pas que le bigleux libraire se satisfait du simple horizon de son tiroir caisse, qu’il se cache au monde derrière ses montagnes de cartons de livres craignant l’intrusion d’un hostile client dans sa grotte. Non mais vous me prenez pour Gollum ? non le libraire a des rêves de grandeur, une âme de chevalier, de conquérant, de croisé. Ok, ça ressemble plus à Don Quichotte et au Chevalier à la Charrette qu’à la Guerre des Etoiles. Celui qui suggère que la ressemblance est plus à chercher du côté de Sancho se prend les deux volumes de Cervantès sur le crâne. C’est susceptible un chevalier.

Cependant, le chevalier a besoin d’un palefrenier. D’ailleurs, les candidats se bousculent au portillon pour rentrer dans la confrérie de la table bien rangée. Toutes ces légendes d’héroïsme et de romantisme propres au monde affriolant de la librairie attirent les foules. Chaque semaine apporte son lot de CV et de lettres de motivation. « Quel beau métier vous faites », « Comme j’aimerais travailler entouré de livres moi aussi » disent-ils, ignorant des vicissitudes propres au sacerdoce… car n’est pas chevalier Jedi qui veut, hein, il faut la foi, la force, certes, mais aussi une formation, ou une initiation. Devenir petit scarabée avant d’être adoubé, donc. Mais pas d’orthodoxie rigide, on prend toutes sortes de scarabées, des 3èmes pour leur stage d’une semaine en entreprise, à l’apprenti de l’Institut National de Formation des Libraires, qui signe avec le diable pour deux ans en alternance. Alors je précise qu’on ne pratique pas l’exploitation de stagiaire, comme certaines boîtes qui embauchent à bac +8 pour des stages non rémunérés de 6 mois, reconductibles, à 42 heures hebdomadaires ; et pas la peine de demander des tickets restaurants, on est là pour bosser, pas pour faire du gras. Non, on a été stagiaire aussi, et on sait que toutes les bonnes choses ont une fin, sauf les CDI.

Mais revenons à nos scarabées ; j’ai un faible pour les collégiens, qui viennent d’ailleurs en nombre, normal, c’est sur la route du collège et on a des mangas. Il y a les scarabées qui sont devenus scarabées sans trop savoir pourquoi, et qui aurait largement préféré être un bovin et regarder passer les trains, les scarabées consciencieux, premiers de classe, les bavards impénitents qui en savent déjà bien plus que vous et ne manquent pas de vous le faire remarquer, les scarabées intéressés et intéressants, et surtout, les fascinants scarabées en pleine mue adolescente « – Je suis fatigué, je peux m’asseoir et lire un manga ? » Soit, mais tout de même il est 14H, et tu t’affales de toute ton envergure au milieu du magasin, à se demander si ta colonne vertébrale est encore là, ou si tu n’as pas un lien de parenté avec Jabba. J’admets que le notre savoir en temps que maître Yoda est hautement moins spirituel que la maîtrise de la Force, puisqu’il s’agit surtout pour les petits scarabées de ranger la librairie et de savoir s’y repérer. Facile, pensent-ils ; on a tout de même eu quelques surprises concernant la maîtrise de l’ordre alphabétique.

Ne considère pas le cutter comme un sabre laser non plus, en plus si tu continues comme ça petit scarabée, c’est direct dans la fémorale, et tu vas en foutre partout ; et je doute que baigner dans ton sang soit un des objectifs de ton stage. Non la douchette avec le laser rouge n’est pas non plus un sabre laser. Arrête de faire la moue, alors qu’on te fait pointer les séries de manga, c’est formidable ce métier, tu ne comprends rien à l’esprit Jedi, c’est tout ; tu n’es pas encore prêt petit scarabée. Ok, va lire un manga dans la remise. Non je n’ai pas Star Wars en bd.

Rhô la vache ; là je prends un méchant coup de vieux, avec mes airs de vieux singe vert qui a tout compris. Je ferais mieux de me coiffer avec deux macarons sur la tête, comme princesse Leia, pour attirer le chaland…