ILS DESERTENT – Thierry Beinstingel

Facebook

ils desertentL’avis de Thomas : L’une arrive, l’autre doit partir ; c’est le pitch court. Plus en détails ? Elle : diplômée d’une école de commerce, un premier boulot pourri dans une enseigne d’articles de sport, la chance de sa vie dans une nouvelle boîte, directrice commerciale avec un salaire qui suit. Lui : le vieux, l’ancêtre, le premier VRP de la boîte dont il est cofondateur, les illusions parties depuis longtemps, si ce n’est une passion pour Rimbaud. Le deal : elle doit le virer, et vite, pour faire ses preuves et surtout, le sale boulot à la place des lâches.
Le situation réelle : deux solitudes qui s’affrontent. Elle : seule, un père décédé, une mère peu aimante, une sœur dont elle peine à se rapprocher. Lui : sa voiture pour maison, sa femme envolée, un fils qu’il voit peu. Elle peut tout gagner (socialement parlant) en le flinguant. Lui n’a plus grand-chose à perdre, si ce n’est quelques principes et son instinct vital.

Thierry Beinstingel nous met le dilemme entre les mains avec Ils Désertent, et appuie gentiment là où ça fait mal : malaise économique, malaise existentiel, malaise d’une société. L’écriture est serrée, précise, sans fioritures, ancrée dans le réel. Un joli roman, qui devrait faire – quand même – un peu parler de lui à côté des gros calibres de la rentrée.

Fayard – 19 €

Articles Récents

Fermer le menu