Tous les articles par Stephanie

PROGRAMME DES DEDICACES JEUNESSE DE JUIN

SAMEDI 6 JUIN – 11H / 13H

CHARLOTTE GASTAUT

le-voyage-de-mademoiselle-Prudence image site

SAMEDI 13 JUIN – 11H /13H

RONAN BADEL

badel site 1

VENDREDI 19 JUIN – 16h30 / 18h30

MAGALI LE HUCHE

image site le huche

SAMEDI 20 JUIN – 11H/13H

MARIANNE BARCILON

LAURENT AUDOUIN

mirette image bretagne

 

SAMEDI 6 JUIN : Charlotte Gastaut

gastaut djeco okCharlotte Gastaut viendra dédicacer ses albums le samedi 6 juin de 11h à 13h.

On la reconnaît au premier coup d’oeil ! Avec des illustrations colorées et poétiques, un trait fin, des personnages aux grands yeux…, Charlotte Gastaut a su créer un univers bien à elle.

image okJ’ai découvert son travail à la parution de Ce qu’il y avait sur l’image paru aux Editions Thierry Magnier en septembre 2005. Un véritable coup de coeur : un conte magnifique, des illustrations sublimes,  un objet élégant (un grand format avec un dos toilé).

 

Un album magique et sublime où Charlotte Gastaut a eu carte blanche….
Un album magique et sublime où Charlotte Gastaut a eu carte blanche….

Deuxième révélation, Prudence, un album paru chez Flammarion où Charlotte Gastaut a eu carte blanche pour imaginer un album dans sa globalité. Un album magique avec un jeu de papier et de transparence, un texte épuré, avec de « vrais tableaux » à chaque double page.

Puis nouvel émerveillement, cette fois chez Amaterra, avec Le lac des cygnes et L’oiseau de feu, avec une maquette atypique et des pages d’une rare finesse avec un jeu de papier découpé.

Sélection d’autres albums de Charlotte Gastaut : 3 recueils d’albums de Françoise Rachmühl autour de la mythologie (Le grand voyage d’Ulysse, Les douze travaux d’Hercule et Dieux et déesses dans la mythologie grecque), des contes classiques Peau d’âne, Poucette, Boucle d’or (Flammarion), et un très beau livre-CD chez Milan Le voyage de Zadim.

ELLE – Harriet Lane

elleNina n’a aucun doute : Emma est là, sur le trottoir d’en face. Emma enceinte avec un enfant en bas âge dans une poussette. Et si elle profitait du hasard de ces retrouvailles?
Y a-t-il une chance qu’elle la reconnaisse? Infime, les années ont passé.
Une rencontre positive et cruciale pour Emma, une vengeance masquée pour Nina. Une amitié revigorante et sincère pour l’une, sournoise et intéressée pour l’autre. Pourquoi Nina en veut tellement à Emma ?

Harriet Lane donne la parole tour à tour à ces deux femmes que tout oppose et place le lecteur en témoin direct de scènes de plus en plus troublantes. Jusqu’où peuvent aller certaines personnes pour se venger? Un roman captivant qui se transforme au fil des pages en thriller psychologique…

Editions Plon / Feux croisés / 20,50 €

(traduit de l’anglais par Séverine Quelet)

NOUS LES MENTEURS – E. Lockhart

menteursDès les premières pages, on le sent, ce sera un grand livre. Sentiment confirmé une fois la dernière ligne lue.

Impossible à raconter, sinon je ne pourrais que mentir. Conseil donné en quatrième de couverture que je partage.

Histoire d’une maîtrise incroyable. Histoire bouleversante, belle, tragique, énigmatique.

Quand on termine ce roman, on n’a qu’une envie : le relire.

Editions Gallimard Jeunesse – 14,50 €

Dès 13/14 ans

(traduit de l’anglais par Nathalie Peronny)

LE MEILLEUR POUR MON ENFANT – Guillemette Faure

meilleur pour mon enfantJe suis honnête, les seuls ouvrages de psychologie et d’éducation pour enfants que j’ai lus sont J’ai tout essayé et Il me cherche d’Isabelle Filliozat. C’étaient les premiers livres que je trouvais à la fois intéressants, non culpabilisants et apportant de précieux conseils concrets.

Les Arènes viennent de publier un livre qui m’a interpellé : le titre « Le meilleur pour mon enfant », le sous-titre « la méthode des parents qui ne lisent pas de livres d’éducation », une couverture jaune assez flash et un dessin signé Marc Boutavant !

Première réaction : pourquoi pas ! Conclusion : j’ai même lu des chapitres qui ne m’intéressaient pas de prime abord ! Instructif sans être donneur de leçons, intéressant dans la démarche car l’auteur mêle des expériences de parents à des analyses de spécialistes, facile d’accès grâce à une maquette aérée et surtout au côté synthétique et clair des réflexions de l’auteur.

Bref, 14 problématiques abordées bien sélectionnées (les repas, les punitions, l’autonomie, les écrans…) qui répondent aux principales interrogations des parents.

Editions Les Arènes – 19,90 €

 

MON CHIEN EST RACISTE – AUDREN

mon chien est racisteLes parents de Maël sont très embarrassés : le chien qu’ils viennent de recueillir a un comportement étrange devant des personnes de couleur ! Comment est-ce possible ? Le vétérinaire les rassure en leur expliquant qu’il a dû avoir une mauvaise expérience par le passé. Mais que faire quand leur chien aboie et devient agressif devant leur voisin, un copain de classe, leur oncle… Consulter un psychologue pour animaux ? Comment expliquer aux autres que leur chien est raciste alors que eux ne le sont pas ? Comment expliquer à un animal la tolérance et le respect d’autrui ?

Un roman d’une grande sensibilité et drôle en même temps sur un thème fort : Audren a réussi à trouver un angle original et un ton très adapté pour aborder le thème du racisme pour les jeunes lecteurs. Les illustrations de Clément Oubrerie s’harmonisent très bien avec le texte, et rendent encore plus attachants tous les personnages.

Editions Albin Michel Jeunesse – 7,90 €

Dès 9 ans

L’APOTHICAIRE – MAILE MELOY

apothicaireJanie et ses parents doivent fuir d’urgence la Californie pour aller s’installer à Londres. Menacés, suivis, soupçonnés d’avoir des liens directs avec le parti communiste, ils débarquent en Angleterre avec le strict minimum. Ce changement radical ne plaît guère à la jeune fille: l’appartement vétuste, le quartier, le collège… . Elle doit entre autres porter un uniforme, apprendre le latin et elle est intriguée par le comportement de certains élèves, dont Benjamin.

Seul réconfort, rendre visite à l’apothicaire en bas de chez elle. Quand elle découvre qu’il s’agit du père de Benjamin, leur relation devient plus amicale. Et suite à une incroyable révélation de l’apothicaire, les deux ados vont découvrir sa véritable activité, qui s’apparente plus à celle d’un chimiste et cacher un grimoire très convoité…

Un merveilleux roman qui mêle savamment univers magique et Histoire. Et si la magie pouvait influencer les conflits d’intérêts au début de la Guerre Froide ?

Editions Bayard Jeunesse – 16.90 €

Dès 12 ans

traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Martine Desoille

Frank Einstein et le moteur à antimatière – Jon Scieszka

einsteinAvec un nom pareil et un QI exceptionnel, Frank Einstein est bien sûr brillant en sciences, mais pas seulement ! Il aime aussi inventer, réfléchir, décomposer, et surtout assembler toutes sortes d’objets dépareillés et anodins… Son prochain objectif : remporter le concours de sciences organisé dans sa ville, et offrir la récompense à son grand-père Al pour l’aider à rembourser ses dettes.

Sa nouvelle invention est un échec, son robot intelligent ne fonctionne pas. Il avait bien assemblé toutes les pièces, réfléchit à son mécanisme, mais rien ne se produit!  Il part se coucher, soucieux et déçu. Au réveil, il a déjà quelques idées pour l’améliorer, mais il n’en aura pas besoin. Pendant la nuit, grâce à un coup de vent, suivi d’une étincelle, le robot a eu assez d’énergie pour se terminer seul… et pour en finaliser un autre! Les deux robots baptisés Tic et Toc sont surprenants, intelligents, comiques, complémentaires… La seule ombre au tableau, un robot-insecte volant les espionne ! Edison et M. Chimp sont bien décidés à s’accaparer les découvertes révolutionnaires de Frank…

Un roman drôle et sérieux, à la maquette soignée et colorée qui plaira sans aucun doute à tous les scientifiques en herbe ! Et pas uniquement, étant plutôt hermétique à la biologie et la physique, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire les aventures incroyables de ce curieux petit garçon qui ne parle que d’énergie, de matière, de neutrons, de combustion…

Editions du Seuil Jeunesse – 12,50 €

Dès 10-11 ans

LA COLOC – Jean-Philippe Blondel

colocUne colocation en première peut faire rêver bon nombre d’adolescents! Romain ne pensait pas que cette option serait envisageable… et pourtant, ses parents ont fini par céder. L’héritage d’un bel appartement dans le centre ville, une année d’internat assez difficile, la maison familiale trop éloignée du lycée… Il ne restait qu’à trouver deux personnes pour que ce soit viable financièrement. Rémi, Maxime et Romain. Un nouveau trio créé à l’occasion, trois caractères différents, trois profils opposés. A priori ils n’avaient rien pour s’entendre : Rémi brillant, assez introverti, en section scientifique, le nez rivé sur son écran en permanence, Maxime coqueluche du lycée, plus motivé à s’amuser et prendre du bon temps qu’à réviser, et enfin Romain, le narrateur, gentil, sérieux mais effacé et sans aucune confiance en lui. Rien ne les destinait à passer une année inoubliable, et surtout que cette belle opportunité pouvait s’arrêter du jour au lendemain si les trois lycéens ne respectaient pas les nombreuses règles fixées par leurs parents !

Une année riche en découvertes et en rencontres, une année imprévisible, avec des hauts et des bas, une année de lycée racontée par Romain, un ado charmant et timide qui va relever le défi et surtout se surprendre…

Un beau roman signé Jean-Philippe Blondel qui réussit comme souvent à raconter une histoire simple très ancrée dans le quotidien et à captiver son lecteur. A la fin, j’aurais bien poursuivi ma lecture, avec l’année de terminale… Les personnages sont touchants, attachants, même Maxime! Dans la lignée de Métal Mélodie (Milan), Blue cerise (Milan) ou la fameuse série d’Anne Percin Comment bien rater ses vacances (Rouergue).

Editions Actes-Sud Junior – 12,50 €

Dès 14-15 ans

Caprices ? C’est fini ! – Pierre Delye

caprices delyeOn connaissait Pierre Delye pour ses contes et albums chez Didier Jeunesse, le dernier en date, Ferme ton bec ! (qui était drôle à souhait…) ou la série du P’tit bonhomme. Là il signe son premier conte version roman, avec Albertine aux dessins. Même si la base de la narration reste classique, Pierre Delye réussit à nous concocter un scénario bien construit autour d’une vie de château très animée et joyeuse ! Pour résumer : un roi complètement dépassé par sa fille et ses nombreux sujets, une magnifique princesse exécrable et capricieuse, un royaume parfait en apparence, mais qui manque sérieusement d’humanité et de justice, une papardelle de ministres et conseillers aussi inutiles et qu’inefficaces…

Héloïse est une princesse tellement gâtée qu’elle profite de chaque situation. Puisque personne n’ose lui refuser quoi que ce soit, elle s’amuse à  demander à longueur de temps des choses improbables… Dernière trouvaille : élever un pou ! Le roi est tellement à bout qu’il souhaite abdiquer de sa propre fille ! Seule solution pour avoir la paix, la marier d’urgence. Sauf qu’Héloïse n’est pas de cet avis, alors pour que cela n’arrive jamais, elle invente un drôle de défi pour son futur prétendant… Le royaume ne tarde pas alors d’être envahi par des hommes de tout horizon, et devant cet immense défilé masculin, la princesse n’a plus une seconde pour inventer un nouveau caprice. Et si quelqu’un allait enfin radicalement oser lui dire : non !

Une chouette comédie qui plaira sans aucun doute aux jeunes lecteurs : un peu de romantisme, un brin de magie, un mélange de scènes drôles et d’autres plus sujettes à la réflexion… le tout ponctué par la finesse du coup de crayon d’Albertine.

Editions Didier jeunesse – 14,20 € (dès 9-10 ans)

Et pour rester dans l’univers du conte : l’incontournable livre-CD de Parisot et une nouvelle version de la Princesse aux petits pois !

 

la vie de chateauconcours de princesse