UN MOINDRE MAL – Joe Flanagan

Un impeccable roman d’enquête : bienvenue à Cape Cod…

En 1957, Cape Cod est un coin tranquille ; de petites stations balnéaires qui s’assoupissent une fois l’été passé. Le lieutenant Warren dirige le service de police, mais trop rigide, trop intègre, il est peu apprécié de ses hommes. Et sa situation familiale fait d’autant plus tache : il élève seul un fils handicapé mental. Un officier de police d’Etat est envoyé dans la région : il s’appelle Stasiak et a un glorieux CV, après une affaire de clan mafieux arrêté à Boston. Une aubaine pour le procureur de Cape Cod, car une série de meurtres d’enfants est perpétrée et qu’une famille entière a disparu. Mais les deux flics, Warren et Stasiak, n’ont pas les mêmes méthodes.

On plonge avec plaisir dans ce tableau des années 50 d’une Amérique de bord de mer pas vraiment paisible. Des enfants violentés, des paris d’argent qui tournent mal, un climat de corruption délétère : le lieutenant Warren essaie tant bien que mal de ne pas se noyer, et on suit son enquête en apnée… Le rythme est vif, de courts chapitres qui alternent les points de vue (les différents flics, le procureur, le prêtre, un psychiatre) et les deux enquêtes piétinent pour mieux repartir. Du polar irréprochable.

Traduit de l’anglais (U.S.A.) par Janique Jouin de Laurens.

Gallmeister – 24,10€