EQUATEUR – Antonin Varenne

Du grand roman d’aventures, désespéré et somptueux.

Pete Ferguson quitte le ranch Fitzpatrick et prend la tangente après la mort du vieux Meeks, dont on le rend responsable. Il rejoint des chasseurs de bisons sur la piste des derniers troupeaux, puis continue encore sa route après avoir descendu l’un des leurs ; il croise ensuite des comancheros (des villageois frontaliers qui faisaient commerce avec les Indiens), qui doivent fuir au Mexique. Pete passe aussi la frontière mexicaine, accepte d’assassiner le chef des comancheros pour un notable, et descend, toujours plus au sud, en direction du Guatemala, puis de la Guyane, et du Brésil. Il cheminera avec à ses côtés Maria, Indienne Xinca révoltée.

Après Trois mille chevaux vapeur, Antonin Varenne reprend la route et la plume avec ce nouveau roman d’aventures, genre où il excelle. Ce récit a du souffle, avec des paysages et des atmosphères crépusculaires impressionnants : le personnage de Pete, runaway inquiétant et imprévisible, traverse le continent américain avec l’idée absurde que de l’autre côté de l’équateur, le monde s’inverse. Durant son périple, il écrit à ceux qu’il a laissés derrière lui, ou qui sont morts (son frère, son père, Alexandra, et Bowman, dont nous avions fait la connaissance dans Trois mille chevaux vapeur) : un voyage au bout de l’enfer ou de la culpabilité, s’il n’y avait cette rencontre avec Maria, personnage tragique qu’il sauve, et qui le sauve à son tour. Hormis cette couverture (mais pourquoi ?…), ce roman est admirable…

Albin Michel – 20,90 €

CONCOURS CRÉATIF POUR LES ENFANTS : LES ANIMAUX DE LA FORÊT

Pour fêter l’arrivée du printemps et le réveil de nos amis animaux des bois endormis pour l’hiver, nous proposons pour les enfants un concours artistique hautement créatif !

Profitez des vacances de Pâques pour redonner des couleurs et de la matière à notre adorable lapin et au renard futé : feutres, crayons, peinture, collage, tout est permis !

Vous devrez nous remettre vos chefs-d’œuvre avant le 19 avril ! Ils seront exposés en vitrine et les participants seront récompensés à partir du 22 avril.
Vous pouvez télécharger les formulaires du concours ci-dessous :

Pour vous donner des idées, voici une petite sélection de livres qui sauront vous inspirer :

Des albums:

Des romans:

Des documentaires:

Pour les tout-petits:

Un peu de musique:

Le concours est maintenant terminé. Merci pour vos dessins magnifiques et un grand bravo à tous et toutes ! Grâce à vous, on a une super vitrine comme vous pouvez l’admirer !

 

ROSLEND / NATHALIE SOMERS

Londres, 1940 : la guerre contre les Allemands fait rage, la ville résiste encore mais pour combien de temps ?

Lucan, 14 ans, n’a jamais connu ses parents. Il vit seul avec son grand-père qui tient l’horlogerie au pied de leur immeuble. Ce dernier lui reproche de prendre trop de risques en allant explorer la ville avec Catriona, son amie d’enfance et voisine. Depuis le début de la guerre, Lucan se dispute souvent avec son grand-père.

Un jour, après avoir fait des livraisons pour l’horlogerie, Lucan et Catriona décident de faire un détour par la Royal Air Force. Lucan souhaite s’engager, et pour cela, il a falsifié son acte de naissance. Mais, sa demande est rejetée car tout le document s’avère être un faux. Sous le choc, Lucan n’a qu’une envie, demander des explications à son grand-père. Pris sous les bombardements, ils tardent à rejoindre leur immeuble. La mère de Catriona les accueille et leur apprend que le grand-père de Lucan a eu un accident. Le monde de Lucan s’écroule: il n’a plus aucune famille et toutes ses questions restent sans réponse.

Pour ne pas rester dans cet appartement où tout lui rappelle son grand-père, Lucan descend dans l’atelier de ce dernier. Une de ses dernières volontés était de s’occuper de son horloge fétiche Big Ben. Quand Lucan la prend et remonte le mécanisme, il découvre un second cadran très étrange. Par mégarde il se pique le doigt et s’évanouit. Le jeune homme bascule alors dans un monde parallèle. Il se réveille dans la mystérieuse cité de Roslend qui semble, tout comme Londres, en pleine guerre …

Bien loin de la romance, Nathalie Somers s’essaie à un nouveau genre : le fantastique et c’est une réussite ! Elle a su trouver un juste équilibre entre un monde réaliste dans le Londres de 1940, son quotidien, ses personnalités et un autre monde imaginaire dans la cité de Roslend avec ses créatures et sa faune extraordinaires. Un univers extrêmement riche où l’intrigue vous tient jusqu’à la dernière page. Roslend est un roman palpitant qui marie savamment l’Histoire et le fantastique !

Dès 12 ans

Bayard – 17.00 €

jeudi 30/03 – POETIQUE DU ROCK [oralité voix et tumultes]

Rencontre avec Gérard Le Vot jeudi 30 mars à 19 H 30 à la librairie Les Buveurs d’Encre 

à l’occasion de la parution du livre Poétique du rock [oralité, voix & tumultes] aux éditions Minerve.

Culture essentiellement orale, musique de la gestuelle et du corps : plus que d’autres formes musicales, le rock résiste à une analyse qui serait fondée seulement sur l’écriture musicale. Dans  POETIQUE DU ROCK [Oralité, voix et tumultes] Gérard Le Vot écarte l’anecdote et la légende pour définir une esthétique propre au rock des premières décennies. A partir de l’audition des performances live et des disques référents, Gérard Le Vot interroge la forme du rock : les bruits, les mouvements, ces « tumultes » qui sont l’essence du rock et annoncent les musiques du futur.

Venez nombreux(ses) pour échanger autour du rock avec Gérard Le Vot. Un pot amical et une séance de dédicace clôtureront cette rencontre.

 

. Photographie © musicologie.org

Gérard Le Vot est l’auteur de disques et de travaux sur les troubadours, la musique médiévale et l’esthétique des musiques populaires. Chanteur et poète, il joue de la harpe électrique et poste des vidéos musicales sur YouTube. Gérard Le Vot est lauréat du Prix Charles Cros (1981) et du  Prix Paul Zumthor (1987).

 

Librairie les buveurs d’encre : 59 rue de Meaux – 79019 Paris. M° Jaurès

COMME UN BLUES – ANIBAL MALVAR

La Galice, c’est un peu la Bretagne en Espagne. La pluie colle comme une seconde peau à ce récit bien noir, mené de main de maître et qui, à la faveur d’une intrigue a priori assez simple nous fait entrevoir les coulisses de l’histoire récente de l’Espagne. Carlos Ovelar est un photographe tout ce qu’il y de banal , mais il a eu une autre vie avant. Sous les ordres de son père, il a travaillé pour les services secrets espagnols. Une expérience qui lui vaut d’être contacté par le nouveau mari de sa femme afin de retrouver la fille du couple, Ania, 18 ans, disparue dans ce qui apparaît assez vite être une embrouille liée à un trafic de drogues.

Comme un blues est un roman remarquable à plus d’un titre. Par le climat plombant très bien rendu, cette dépression dans laquelle patauge notre protagoniste, jamais remis d’un drame familial qui d’une certaine manière structure le récit, explique en tout cas l’itinéraire de Carlos. Par les personnages forts et complexes aussi, celui  du père en particulier, modèle négatif, objet de détestation autant que d’admiration. Et il y a Guadralpa, vieux flic à l’ancienne et à bout de course, a sa manière extrêmement attachant. Enfin, le contexte évoqué par le récit, la préparation du coup d’Etat du 23 février 1981, donne une densité historique au roman. J’avoue être peu au fait de la thèse longuement présentée dans le roman et j’ignore quelle est la part de vérité, mais cet intéressant article du Centre Français sur le Renseignement permet de se documenter avant de se plonger dans une lecture que je vous recommande chaudement.

Traduit de l’espagnol par Hélène Serrano

Editions Asphalte – 22 euros

traversée en eau claire dans une piscine peinte en noir – cookie mueller

« On aurait tant aimé la connaître« . C’est ce que dit la quatrième de couverture du bouquin et c’est aussi la conclusion qu’on tire, une fois refermé ce récit autobiographique qu’on aura dévoré d’une traite.

Actrice du réalisateur John Waters, photographiée à maintes reprises par Nan Goldin, voisine de palier de Janis Joplin, Cookie Mueller fut une figure du New-York underground des années 70 et 80, bien oubliée aujourd’hui.   Une personne très attachante -cela transparaît à chaque page- et une très bonne raconteuse d’histoires. Jeune femme pleine d’énergie, de finesse, de drôlerie et pas mal trash aussi, Cookie Mueller fait dans ce bouquin le récit d’une quinzaine d’expériences personnelles trop dingues pour avoir été totalement inventées ou s’être réellement déroulées telles quelles ! Rencontres improbables, voyages catastrophes, tournages déjantés… Elle garde la tête haute dans l’adversité, et toujours une sorte de détachement amusé même quand la situation part en vrille, c’est à dire souvent.

Traversée en eau claire…  c’est le témoignage irrésistiblement drôle d’une jeune femme hors normes, qui a vécu intensément et a parfois payé cette liberté au prix fort.

Traduit de l’anglais (E.U.A) par Romaric Vinnet-Kammerer

Finitude – 17 euros

24/03, MARS HORIZON : LA CONQUETE SPATIALE EN BD !

Vendredi 24 Mars à 18H30

On attaque Mars !

Florence Porcel & Erwann Surcouf nous présentent Mars horizon

 

 

Comment un rêve de gamin peut devenir réalité ? Si les martiens ne viennent pas à nous, nous viendrons peut-être bientôt à Mars : c’est bien le projet de colonisation martienne qu’explore cette bande dessinée de « vulgarifiction ». Le projet Mars One en est encore aujourd’hui à ses balbutiements, mais Florence Porcel inscrit son récit dans une réflexion passionnante et réaliste sur les problématiques et les écueils d’une telle  expédition. Vous suivrez donc l’installation en 2080 de 4 marsonautes, 2 hommes et 2 femmes, dont une, Jeanne, doit rester définitivement. Deux spationautes en orbite autour d’Europe, un satellite de Jupiter dont ils pilotent l’exploration, restent en permanence en contact avec eux. Equipements, alimentation, beaucoup d’éléments techniques sont abordés, mais aussi psychologie,  et symbolique d’un tel voyage.

Venez questionner les auteurs, Florence Porcel et Erwan Surcouf, et le directeur de collection, Boulet, causer science et science fiction !

Lien vers l’événement Facebook

Florence Porcel est journaliste et animatrice, radio et télé : passionnée de sciences et surtout d’exploration spatiale, elle est chroniqueuse dans La Tête au carré sur France Inter, et anime le site La folle histoire de l’univers. Elle s’est portée volontaire pour le projet Mars One en 2014, mais est, hélas recalée. Elle officie aussi sur la chaîne Youtube Spatialiste. Elle publie en 2016 chez Marabout L’espace sans gravité, qui décrit les coulisses de la conquête spatiale avec beaucoup d’humour.

 

Erwann Surcouf a fait ses classes aux Arts déco de Strasbourg et aux Gobelins. Il publie en 2006 chez Vents d’ouest Erminio le milanais avec Béhé, puis Le Chant du pluvier avec aussi Amandine Laprun chez Delcourt. Il participe à des revues (Psikopat, Lapin) et à des collectifs comme Chicou-Chicou, Les Autres Gens, Axolot. En 2016, il publie Pouvoirpoint chez Vide Cocagne. Son trait limpide et son humour caustique sont ses marques de fabrique.

 

 

Octopus est la nouvelle collection savante des éditions Delcourt : science, médecine, philosophie, des auteurs passionnés s’emparent de sujets et les explorent en bande dessinée.  Sous la direction de Marion Amirganian et de Boulet, 4 titres sont programmés : Mars Horizon de Florence Porcel & Erwann Surcouf (mars 2017), La Fabrique des corps : des premières prothèses à l’humain augmenté d’Hélène Chochois (juin 2017), Hors sujet de Janine et sa philosophie appliquée (septembre 2017) et enfin Dirtybiology de Léo & Colas Grasset qui vous diront tout sur le sexe (novembre 2017).

Octopus – Nouvelle Collection

🐙 NOUVELLE COLLECTION : OCTOPUS 🐙La collection savante des Éditions Delcourt, Dirigée par Boulet & Marion AmirganianOctopus déploie ses tentacules dans tous les domaines du savoir, pour une diversité de tons et d’approches, portée par des auteurs exaltés !

Posted by Éditions Delcourt on Mittwoch, 8. März 2017

SUZON / EMILIE CHAZERAND ET AMANDINE PIU

 

 

 

 

 

 

 

Faites connaissance avec Suzon, une petite fille espiègle et pas comme les autres ! En effet, elle peut parler aux animaux et a toujours des idées toutes plus ingénieuses les unes que les autres. Des histoires du quotidien drôles qui feront rire les petits comme les grands. Amandine Piu a un dessin au crayon très joli, à la fois simple et épuré qui ne m’avait pas laissée indifférente. Déjà deux titres dans cette nouvelle série que promet d’être fantastique !

Suzon part en pique-nique

Suzon décide d’aller pique-nique quand elle tombe sur une colonie de fourmis. Cela lui donne une idée. Les fourmis sont travailleuses et peut-être, contre un peu de nourriture, l’aideront-elles à ranger sa chambre ?

Suzon ne veut pas aller à l’école

Suzon n’a pas envie d’aller à l’école aujourd’hui. Une coccinelle vient lui demander de l’aide : elle et toute sa famille ont très froid dehors. Cela donne une idée à Suzon …

Gulf Stream – 9.50 €

LE SEDUCTEUR – Jan Kjaerstad

Complètement sous le charme de ce séducteur norvégien !

Le séducteur en question s’appelle Jonas Wegerland : il voyage, fait des reportages pour la télévision époustouflants, est un homme à femmes tout en étant un romantique absolu, a appris à jouer Duke Ellington à l’harmonica à 10 ans avec sa meilleure amie, nommée Néfertiti… et lorsqu’il rentre chez lui après une expédition, il trouve un cadavre dans son salon, sur la peau d’ours, gagnée de haute lutte, lors d’un match de tennis contre son beau-père.

Ce qui est formidable avec Monsieur Toussaint Louverture, c’est que chaque publication donne le tournis, ou le vertige, une sensation délicieuse pour qui aime être surpris. La narration très éclatée de ce roman norvégien vous promène à différents moments de l’existence de Jonas : chaque chapitre est une nouvelle, dense et intrigante, qui rebondit dans le chapitre suivant dans une direction complètement différente, à une autre époque et avec d’autres personnages du passé de Jonas. Et l’ensemble fonctionne : on assemble les pièces de ce puzzle complexe avec facilité, promené par le bon du nez par un auteur qui s’en donne à coeur joie (digression, répétitions, multiplication des paysages et des personnages…). Et vous en apprendrez plus sur ce mystérieux peuple que forment les Norvégiens !

Traduit du norvégien par Loup-Maëlle Besançon.

Monsieur Toussaint Louverture – 23 €

YELLOW CAB – BENOIT COHEN

Dans le but de  se documenter pour un projet de film, le réalisateur français Benoît Cohen, New-Yorkais d’adoption passe et obtient sa licence de taxi.

Gros étonnement de la part du personnel de l’école de taxis, car cela fait quelques décennies que l’école n’avait pas accueilli un candidat français. Il faut préciser que taximan est considéré comme l’un des pires jobs que puisse offrir la Grosse Pomme ! Une première étape obligée dans le rêve américain pour de nombreux émigrants de fraîche date, pauvres et qui parfois parlent à peine l’anglais.

Cela donne un récit entre work in progress (on voit le projet de film évoluer, se préciser de page en page et c’est franchement intéressant) et journal de bord qui déborde de vie et fourmille d’anecdotes. Je ne sais pas si le projet de film de Benoît Cohen se concrétisera prochainement, mais il nous offre dans l’attente un récit en tous points passionnant dont je vous conseille très vivement la lecture.

Flammarion – 18 euros