VAGABONDS DE LA VIE – JIM TULLY

tullyNous avons reçu en mai dernier Ted Conover à l’occasion de la parution en français du récit qu’il consacra dans les années 1980 aux « derniers hobos ». (voir les détails ici). Avec « Vagabonds de la vie », l’autobiographie de Jim Tully, nous faisons un bond de huit décennies dans le passé, et nous voici en 1901. Jim a une quinzaine d’années et il vient de quitter l’orphelinat pour l’usine où une vie pas tellement folichonne l’attend. Le gamin en a tout à fait conscience et il a  la ferme intention de quitter ce « maudit patelin ». La rencontre avec un jeune vagabond du rail va lui donner l’impulsion nécessaire… et le voilà parti « brûler le dur ». Une vie dure et intense pour un gamin d’à peine 15 ans qui doit très vite apprendre l’art de la débrouille.

L’ aventure  durera six ans et Jim la racontera une vingtaine d’années plus tard, dans ce récit considéré à juste titre comme un classique du genre. Galères, rencontres et anecdotes de la vie du rail sont rapportées en une trentaine de courts chapitres qui se dévorent littéralement. Et ce qui est assez bluffant, c’est que la narration n’a pas pris une ride ! A lire de toute urgence…

traduit de l’anglais (E.U.A) par Thierry Beauchamp

Les éditions du Sonneur – 18 euros

08/07 DEDICACE BD BERTRAND GATIGNOL & HUBERT

affiche demisang

VENDREDI 8 JUILLET A 18H30

RENCONTRE – DEDICACE AVEC BERTRAND GATIGNOL & HUBERT AUTOUR DES OGRES-DIEUX


couverture petit   couverture demi sang

planche petit naissanceAviez-vous lu Petit ? Sorti en 2014, cette monstrueuse bande dessinée, sous-titrée « Les Ogres-Dieux » avait bousculé les usages du genre : un imaginaire foisonnant, un dessin, et une maquette, raffinés, et un univers infiniment cruel…

Hubert et Bertrand Gatignol vous invitaient dans un monde régi par une race de géants, créatures aux dimensions impressionnantes, vivant dans un palais au-dessus des hommes… et anthropophages ! Des dieux cruels, et inquiets pour leur espèce, qui décline inexorablement : Petit est le dernier né, le fils indigne qui a une taille humaine et qui provoquera la chute de ces géants.

demi sang page interieureDemi-Sang est la deuxième invite dans cet univers, mais cette fois à l’échelle humaine : nous suivons Yori, fils illégitime d’un des puissants du royaume, qui par désir de revanche est prêt à tout pour réussir et atteindre le poste convoité, mais périlleux, de chambellan, intermède entre les Dieux et les hommes. Son itinéraire est une sombre comédie humaine du pouvoir, qui fait écho à la cruelle Olympe décrite dans Petit.

Bertrand Gatignol a construit autour du riche récit d’Hubert un univers graphique stupéfiant : des architectures grandioses et des visages monstrueux, des compositions raffinées et des séquences explosives. Son dessin précis détaille les personnages, les décors puis offre de puissantes perspectives. Un jeu de regards qui happe le lecteur et l’entraîne dans cette époustouflante mythologie.

Hubert,  scénariste et un coloriste hautement recommandable, a en quelques années imposé son univers ténébreux, qui ont su se marier avec de singuliers dessinateurs.

  • avec Kerascoët : Miss Pastouche, Jolies Ténèbres (Dargaud), Beauté (Dupuis)
  • avec Tanquerelle : Le Legs de l’alchimiste (Glénat)
  • avec Zanzim : La Sirène des pompiers (Dargaud), Ma Vie posthume (Glénat)
  • avec Marie Caillou : La Chair de l’araignée (Glénat)

Bertrand Gatignol a commencé par l’animation, puis l’illustration jeunesse, avant de faire une entrée remarquée en bande dessinée avec Pistouvi (Dargaud). Avec Les Ogres-Dieux, il donne la pleine mesure de son grand talent.

Et la bonne parole, version radio! et version vidéo :

02/07 DEDICACE DE SANDRINE BONINI ET AMELIE GRAUX

affiche dedicace bonini grauxDernière séance de dédicace jeunesse avant les grandes vacances !
C’est sous le soleil, du moins nous l’espérons, que nous accueillerons deux illustratrices de talent le SAMEDI 2 JUILLET de 11h à 13h.
Vous connaissez certainement leur travail que nous soutenons activement.

Sandrine-Bonini-300x300Sandrine Bonini souhaitait rencontrer les enfants qui avaient participé au concours de dessin que nous avions organisé avec les éditions des éléphants autour de la série d’Igor et Souky. Nous l’avons donc invitée pour la sortie du sixième tome de nos jeunes héros qui quittent Paris le temps d’un week-end, direction l’Ardèche. L’occasion pour eux de visiter la Grotte Chauvet et de découvrir des peintures rupestres vieilles de 36 000 ans.

igor et souky grotte

Voici les précédents titres de cette jolie collection autour des monuments de Paris :

 

Pour Amélie Graux , ce printemps signait l’apparition de Zélie et de June. Mais avant, un petit rappel de ses précédents albums :

  • Les aventures de Zélie et Poison : Zélie est la fille unique de parents divorcés respectivement sorcière et prince charmant. Elle vit en garde alternée chez ses parents et passe d’un univers à l’autre avec sa chienne Poison. Publiés dans la collection « Folio Cadet » de Gallimard, ces romans de Nathalie Kuperman sont destinés aux lecteurs débutants, à partir de 7 ans. Les illustrations d’Amélie Graux sont très à propos et aussi drôles que les textes. Deux opus sont d’ores et déjà disponibles : L’anniversaire et La comtesse de Monsacapoux.
  • June et Jo, dans la collection « Giboulées » de Gallimard, s’adresse aux enfants à partir de 3 ans. June et Jo fait renaître le duo de J’aime mes cauchemars en réunissant à nouveau Séverine Vidal à l’écriture et Amélie Graux à l’illustration. June est une petite fille qui se pose toutes les questions existentielles propres à son âge. Elle dialogue avec son ami imaginaire, une sorte de grosse patate : Jo. Le premier tome de leurs aventures, intitulé Les souvenirs, permet d’aborder la notion de temps, de s’ancrer dans un passé et un avenir que partage l’entourage de nos jeunes héros.

june1june2june3

LE JOURNAL D’AURORE – Agnès Maupré & Marie Desplechin

La Nausée, revue et corrigée.
Réinterprétation du complexe du homard…

Aurore est une adolescente comme les autres. Ou presque. Ou pire. Elle tient un journal où s’exprime son désarroi immense en matière d’amitié, d’amour, de famille : sa meilleure amie Lola se retrouve avec un demi-frère Marceau du même âge qu’elles, sa grande soeur Jessica se fait percer la langue, les réunions de famille sont autant d’occasions de faire des déclarations fracassantes… Aurore est exaspérante, avec ses grands airs tragiques et son affalement pathologique, mais sa sincérité n’a d’égal que son humour. Son sens de la répartie fait immanquablement pouffer, les ados comme leurs parents : « Je me demande quel genre de film on peut faire avec une vie où il ne passe rien. Genre la mienne. Une sorte de documentaire animalier, j’imagine. La vie du rat-taupe sur les plateaux d’Abyssinie. En moins passionnant. » Agnès Maupré a fait un très beau travail d’adaptation graphique du roman de Marie Desplechin : le personnage d’Aurore est une très belle asperge boudeuse. Et les ouvertures de chapitre (un par mois) sont de  coquettes compositions en pleine page. A mettre entre toutes les mains, ados, pré-ados, et post-ados, parents !

Rue de Sèvres – 15€

MOI ET LES AQUABOYS – NAT LUURTSEMA

aquaboysLou a quinze ans et son quotidien se résume à la natation. Lorsqu’elle échoue à la dernière sélection avant la préparation aux J.O. alors que sa meilleure amie Hannah réussit, son monde s’écroule.
Après les grandes vacances, qu’elle passe à s’apitoyer sur elle-même, elle est contrainte de retourner au lycée, au milieu d’élèves qu’elle connait de vue sans jamais avoir eu envie de sympathiser avec. Ni le temps d’ailleurs.
Côté bassin, Lou descend également dans l’estime de son entraîneuse de natation, qui la portait aux nues avant son cuisant échec. Elle va donc devoir trouver sa place et s’accommoder de sa nouvelle vie.
C’est grâce à trois garçons parmi les plus populaires du lycée qu’elle va remonter la pente et reprendre en main son existence.

Un premier roman touchant sans être mièvre, drôle et qui se termine bien !

L’OGRE ET SA PRINCESSE AUX PETITS OIGNONS/SABRINA INGHILTERRA

ogre didierVentrerond est mi-ogre, mi-homme. Ne se sentant pas assez fort chez les ogres, ni assez cruel, il a choisi de vivre chez les hommes qui le trouvent un peu sauvage.
Il s’est tout de même trouvé un ami : l’épicier de son quartier qui se frotte les mains à chacune de ses visites. Il faut dire que l’ogre a un solide appétit ! Sa voisine d’en face se régale quant à elle des odeurs appétissantes qui s’échappent de ses fenêtres car l’ogre est un vrai cordon-bleu.
Mais Ventrerond commence à avoir des problèmes d’argent et va devoir, à contre-cœur, retourner chez les ogres afin d’y participer à un concours de cuisine qui lui permettra peut-être de renflouer ses caisses.
Le seul souci c’est qu’il n’a aucune envie de cuisiner une princesse dont raffolent pourtant les ogres !

Didier Jeunesse – 12 €

NOTRE UNIVERS EN EXPANSION – ALEX ROBINSON

UNIVERSAlex Robinson nous avait fait le coup il y a quelques années avec De mal en pis : arriver à nous passionner pour le quotidien tout ce qu’il y a de plus banal d’une bande de copains/copines new yorkais âgés d’une grosse vingtaine d’années : leurs amitiés, leurs amours et les premiers boulots. Le voici qui récidive avec un trio d’amis sensiblement plus âgés, confrontés à l’étape suivante : l’arrivée de l’enfant.

Scotty a déjà franchi le pas et s’apprête à doubler la mise puisque  sa compagne Ritu attend leur deuxième enfant. Il sert un peu d’éclaireur à Billy qui flippe depuis que le compte à rebours s’est déclenché. Plus que quelques mois et il sera lui aussi papa, pour la première fois. Contrairement à ses deux copains, Brownie voit cela d’un peu plus loin. Geek et célibataire, la paternité est pour lui avant tout un sujet de sarcasmes. En ce qui le concerne, cela signifie voir ses potes moins souvent et subir des conversations aux sujets moyennement passionnants : siestes, couches, areuh areuh… Tout ce bonheur tranquille cache cependant de nombreuses failles. Aucun des copains n’est tout à fait conforme à l’image qu’il souhaite donner. La découverte de l’adultère que commet Scottie va déclencher un nombre d’événements et de réactions qui vont remettre en cause les liens du petit groupe d’amis.

Des personnages extrêmement touchants, des dialogues qui tombent au poil et une dose d’humour, cette bande dessinée « générationnelle » au ton tendre amer est une belle réussite que nous vous conseillons avec enthousiasme !

traduit de l’anglais (E.U.A) par Sidonie Van Den Dries

Futuropolis – 28 euros

 

25/06 F. RACHMUHL DESCEND DE L’OLYMPE…

flyer F-RachmuhlSAMEDI 25 JUIN 11H

VENEZ RENCONTRER FRANCOISE RACHMUHL,  UNE MYTHIQUE CONTEUSE !

Qui a transformé les compagnons d’Ulysse en cochons ? Pourquoi les paons ont d’aussi belles plumes ? Connaissez-vous l’histoire des Piérides ?

Françoise Rachmuhl, qui connaît sur le bout des doigts les contes et légendes, nous rend visite ce samedi matin : elle vous initiera aux mystères d’Eleusis, ou vous fera réviser les épreuves d’Ulysse… Françoise Rachmuhl a publié pour la jeunesse une dizaine de recueils de contes de différents pays et des provinces de France. Après avoir longtemps travaillé dans l’édition scolaire, elle anime actuellement, dans des classes, des ateliers d’écriture de contes et de poésies : faites d’ores et déjà sa connaissance avec cette passionnante interview réalisée pour le site de Flammarion !

Une matinée qui s’annonce sous le signe de la mythologie, de la magie et de la fantaisie!

Et une madeleine sera offerte à chaque enfant capable de réciter les douze travaux d’Hercule !

18/06 CASSANDRA O’DONNELL DEDICACE MALENFER & SOMBRETERRE!

Le Monde de sombreterre - Tome 1 - Le Clan perdu

Samedi 18 juin, de 11h à 13h, nous sommes heureux de vous inviter à une rencontre avec Cassandra O’Donnell, auteur de la série Malenfer. Forte de son succès, auquel vous avez largement contribué, elle revient avec le premier tome d’une nouvelle série, Le Monde de Sombreterre.

Toujours dans la même veine fantastique, ce premier  volet permet de faire la connaissance de Victor, âgé de douze ans, et de son meilleur ami Lucas. Une nouvelle élève arrive dans leur classe et Victor découvre avec stupeur qu’Alina partage le même don que lui et qu’elle peut elle aussi voir les fantômes. Même si leur amitié naissante parait être le fruit du hasard, il n’en est rien car l’on va découvrir qu’en réalité,  Alina vient d’un autre monde, appelé Sombreterre dont l’avenir est menacé à cause d’une ombre maléfique et que Victor, même s’il l’ignore, est le seul à pouvoir contrer l’attaque. Alina est donc venu le chercher, va devoir lui expliquer sa mission et va tâcher de le convaincre de repartir avec elle en Sombreterre. Un roman d’aventure plein de rebondissements à dévorer dès 9 ans ! Les illustrations de Jerémie Fleury qui jalonnent le texte, comme dans Malenfer, sont un régal.

Dédicace de Laurent Audouin samedi 11 juin à 11h

creatureSamedi 11 juin, de 11h à 13h, nous accueillerons pour la troisième fois LAURENT AUDOUIN.
Illustrateur d’albums jeunesse, il inaugure cette année une nouvelle série avec la publication de Cinémonstres : la créature du lagon maudit.

À cette occasion, vous pourrez bien évidemment lui faire dédicacer ses précédents albums. Parmi les huit enquêtes de Mirette, les deux livres-jeux correspondants et les sept albums de Sacré Cœur, nul doute que vous trouverez un livre pour agrandir votre collection !
Ces deux premières séries sont des enquêtes palpitantes où la ville est un personnage à part entière. Laurent Audouin y déploie tout son talent et son savoir-faire pour un rendu spectaculaire. À vous d’en juger la semaine prochaine…

Déjà parus aux éditions Sarbacane, en collaboration avec Fanny Joly pour le texte : Panique à Paris, Big frousse à Londres, Qué calor à Barcelone ! Micmac à New York, Vendetta à Venise, Rumba à Rome, Embrouille en Bretagne, Bavure sur la Côte d’Azur, Joue avec Mirette à Paris, Joue avec Mirette à Londres.

Et aux éditions du petit Lézard, avec Amélie Sarn pour le texte : Le Spectre de l’Opéra, Les Gargouilles de Notre-Dame, Les Loups-Garous de Montparnasse, La Momie du Louvre, Le Vampire de la Tour Eiffel, Les Fantômes du Père Lachaise, Le monstre de la Seine.

audoin2016