HALF BAD – Sally Green

half badNathan vit dans une cage menotté et torturé. Il vit dans un monde régi par des sorciers peu scrupuleux. Il a la malchance ou la force d’être né d’une union interdite : une mère d’une lignée de sorciers blancs et un père peu commun, puisque c’est le sorcier noir le plus puissant et dangereux.

Ses premières années dans sa famille, élevée par sa grand-mère et ses demi-frères et sœurs se déroulent en apparence normalement, sauf que le Conseil des sorciers blancs veut contrôler le plus possible la vie de l’adolescent. Un règlement strict recense les libertés des sorciers à moitié blancs. Nathan sait qu’à 17 ans, une cérémonie marque définitivement l’appartenance à l’un des deux clans.

Ecrit à la première personne, le roman commence lentement. Le lecteur apprend au compte goutte l’histoire de ce jeune héros hors du commun selon son ressenti et son quotidien au jour le jour. Conçu comme un thriller, ce roman surnaturel est surprenant et angoissant. Il faut accepter de découvrir l’intrigue au fur et à mesure de la lecture et éviter de lire des critiques ou commentaires. Un démarrage en douceur, une situation complexe évoquée avec des descriptions parcimonieuses et une vraie accélération dans la seconde partie où l’on perd toute certitude…

Editions Milan – 16.90 €

Dès 15 ans

 

L’enfant des marges – Franck Pavloff

enfant margesIoan vit seul dans une maison isolée dans les Cévennes. Il passe ses journées à consolider un mur, un travail manuel qui lui évite de penser à la disparition brutale de son fils. Quand sa belle-fille l’appelle pour le prévenir que son petit-fils vit dans un squat à Barcelone, il accepte de partir le chercher. Sur la route, cet ancien photographe de guerre va laisser ressurgir ses émotions. Et sur place, il aura une telle envie de retrouver Valentin qu’il va peu à peu briser sa carapace… Il va enquêter, aborder et interroger de nombreuses personnes, se lier à certaines…

Franck Pavloff signe un roman d’une grande richesse. Il jongle entre les styles, passe du roman noir à l’écriture dialoguée et directe au roman plus intimiste dans un style sensible et romanesque,  et en même temps aborde l’histoire de Barcelone sous Franco tout en nous offrant une visite insolite de cette ville touristique.

Ce road-movie familial est un roman surprenant et touchant, où l’intrigue s’installe doucement dans les Cévennes et s’accélère au fur et à mesure en Espagne. Un beau roman familial sur quatre générations d’hommes.

Editions Albin Michel – 20 €

TRENTE-SIX CHANDELLES – Marie-Sabine Roger

Le roman plein de fantaisie de cette rentrée littéraire 2014
Le roman plein de fantaisie de cette rentrée littéraire 2014

Mortimer le sait, il va mourir aujourd’hui à onze heures. Tous les hommes de sa famille paternelle décèdent le jour de leurs 36 ans, de façon improbable. Il a déposé son préavis pour son appartement, démissionné, vendu sa voiture, vidé le frigo… et s’est acheté une tenue pour l’occasion. Il a choisi une tenue sobre et s’est accordé une petite fantaisie : un beau costume noir avec des chaussettes rouges ornées d’oursons. Il est prêt, il est en avance, il attend son heure bien sagement allongé sur son canapé quand sa meilleure amie débarque et le trouve dans le noir, habillé comme s’il se rendait à un enterrement…

Comment vit-on au quotidien quand on connaît sa destinée ? Est-ce qu’une malédiction peut sauter une génération ou tout simplement s’arrêter ?

Marie-Sabine Roger s’amuse à imaginer le parcours d’un homme qui a calé sa vie sur une fausse certitude.  En démontrant le côté plausible de la malédiction et en se moquant de son aspect invraisemblable, elle signe un roman drôle et touchant sur un homme déstabilisé par un événement qu’il n’avait pas prévu… Une fable moderne sur nos croyances et certitudes. Un de mes coups de cœur de la rentrée !

Editions du Rouergue – 20 €

Au bout du voyage – Meg Rosoff

bout voyageUn voyage étrange attend Mila : entre l’escapade en tête à tête avec son père aux Etats-Unis et une enquête informelle qui va les conduire à la frontière canadienne. Quelques jours avant de partir, ils apprennent que l’ami qui devait les recevoir a disparu, en laissant femme et enfant. Mila et Gil partent quand même en espérant que Susan sa femme leur en apprenne davantage.

Mila se servira de son intuition tout au long du voyage pour aider son père à retrouver son meilleur ami. Ses interrogations seront pertinentes, ses certitudes avérées… mais est-il bien de rechercher à tout prix quelqu’un qui a voulu s’effacer ?

Malgré sa motivation et son envie de se rendre utile, Mila devra accepter que les choses se déroulent rarement comme prévu, et que l’on ne réussit pas toujours à agir dans le rationnel et le raisonnable.

Au bout du voyage raconte l’histoire d’une adolescente qui va se retrouver face à une intrigue familiale complexe, et qui va réaliser que sa vision idéaliste de la famille est loin d’être une évidence ou une obligation. Un roman surprenant et juste sur le délicat passage où l’on quitte peu à peu l’adolescence.

Editions Albin Michel Jeunesse – 13.90 €

Dès 13/14 ans