LA MOITIE DU PARADIS – James Lee Burke

paradis La moitié du paradis aurait tout aussi bien pu s’intituler « A deux pas de l’enfer » tant le destin des trois héros apparaît tragique et inéluctable. Ce premier texte de James Lee Burke (jamais traduit en français) est un de ces romans noirs pur sucre où la psychologie des personnages et la description du contexte social prend le pas sur le suspense. C’est aussi un récit très maîtrisé, plus épuré que la série des « Robicheaux » qui viendra par la suite et offrira la célébrité à son auteur.

La moitié du paradis est un roman qui exsude l’atmosphère du sud des Etats-Unis à chaque page sans pourtant recourir aux longues descriptions géographiques et atmosphériques qu’on trouvera plus tard dans les romans de James Lee Burke. Cette économie de moyens fonctionne formidablement bien; en se consacrant quasi exclusivement à ses personnages et aux vicissitudes de leur parcours, JL Burke en fait des figures inoubliables. Avery, l’héritier déclassé, Toussaint le boxer et J.P Winfield le chanteur country, qui furent si près de connaître la réussite avant de sombrer sont chacun à leur manière incroyablement touchants. En un mot comme en cent, le premier roman de James Lee Burke est un très grand roman.

Traduit de l’anglais (E.U.A) par Olivier Deparis

Editions Rivages – 20 euros

LE SPECTRE DES ABYSSES – Falls Kat

abyssesLa Terre a été victime du changement climatique et la plupart des terres sont maintenant submergées.
Ty vit sous l’eau avec sa famille comme beaucoup d’autres personnes. Vivre sous l’eau est devenu possible grâce à des prouesses architecturales et de nouveaux moyens technologiques.
Ty, est un adolescent qui adore se promener et découvrir de nouvelles épaves. Mais depuis quelques temps, explorer les fonds sous-marins est devenu un loisir dangereux. Des hors-la-lois pillent les sous-marins de ravitaillement.
Ty est prêt à tout pour sauver le monde dans lequel il vit, il va être aidé par Gemma une jeune fille de la Terre, descendue dans cet univers marin pour retrouver son frère disparu depuis quelques années maintenant. Aventuriers et parfois inconscients de ce qu’ils risquent ils vont se retrouver confrontés à des situations très périlleuses.
Ils vont découvrir d’étonnantes informations sur le don des Abysses et sur ce nouveau monde…
Les enfants des Abysses possèdent-ils des dons comme certains le prétendent ? Gemma va-t-elle retrouvée son frère ? Quel est le secret que cache Ty à tout le monde ? Et surtout, parviendront-ils à arrêter les hors-la-loi qui pillent les sous-marins ?

Les dialogues et les péripéties de ce roman d’aventures nous font tourner les pages rapidemment tant on veut découvrir les vérités sur ce monde sous-marin si étrange.

Editions Bayard Jeunesse – 15€90
Dès 11 ans

RUBY REDFORT N’A PAS FROID AUX YEUX T.1 – Lauren Child

ruby redfortC’est à l’âge de deux ans quand elle a vu le chien de ses voisins se faire kidnapper que Ruby a su qu’elle serait agent secret.
Ruby Redfort est une jeune fille dotée d’une grande intelligence qui adore par dessus tout déchiffrer des codes secrets.
L’agence Spectrum, une grande agence d’espionnage, doit au plus vite trouver une remplaçante pour leur agent Lindsay qui vient d’être retrouvée morte. Connaissant les talents pour la jeune fille de treize ans à résoudre les codes, l’agence lui propose de travailler pour eux.
Ruby va devoir décrypter tous les mystères que l’agent Lindsay avait réussi à comprendre avant de mourir, car le Gang de l’or veut s’emparer de l’or de la banque la mieux gardée au monde…
Que savait l’agent Lindsay avant de disparaître ? Comment Ruby va-t-elle résoudre toutes ces énigmes ? Pourquoi est-elle constamment suivie ? En plus de ça, Ruby va devoir faire face à de nouveaux problèmes : le cambriolage de sa maison, la soudaine disparition de sa femme de ménage, et surtout garder secret son statut d’espionne.
Notre héroïne va devoir faire preuve d’une grande patience et surtout de logique pour démêler ces étonnantes affaires.
Une enquête où les talents de la jeune fille vont être mises à rudes épreuves.

Un livre bien rythmé et agréable à lire !

Editions Milan – 12€90
Dès 11 ans

NOM DE CODE : KOMIKO – Naomi Paul

komimoTome 1 : Dans la nuit de Hong Kong

Très à l’aise derrière un écran, Lian alias Komiko est un membre actif du « 04-06 », un groupe de hackers qui se bat contre la corruption et le non-respect des lois environnementales. Sa rentrée sera assez mouvementée cette année, entre la découverte d’un cadavre sur la plage, l’accueil de Blossom, un nouveau membre dans son groupe et l’arrivée dans sa classe de Matt, un jeune homme arrogant rencontré à une soirée organisée par son père… Après une brève enquête sur la jeune fille noyée, Lian va établir un lien entre le meurtre et la société Harrison, où elle travaillait. A priori contente de ce nouvel indice, elle est surtout contrariée, car son père est en pleine négociation avec cette société, qui espère commercialiser des vêtements sans respecter les normes sanitaires en vigueur. Comment prouver la culpabilité de ce géant industriel ? Quel comportement adopter face à Matt Harrison, surtout qu’elle est en train avec l’aide de ses amis pirates informatiques, de détruire la société de son père ?

Un polar féminin intéressant et très bien construit, surprenant jusqu’à la dernière ligne ! En ponctuant l’enquête des conversations du 04-06 avec leurs découvertes et leur plan, et en alternant la vie de lycéenne de l’héroïne à celle d’espionne, l’auteur s’amuse à accélerer le rythme au fur et à mesure. On retrouvera bien sûr Komiko dans d’autres aventures, le tome 2 est déjà prévu pour juin 2013 !

Editions Flammarion – 13 €
Dès 12-13 ans

JAKE DJONES, GARDIEN DU TEMPS – Damian Dibben

djonesTome 1 : Mission Venise

Jake se fait kidnapper dans un parc à Londres par des inconnus, qui lui expliquent vite la situation : ils ne lui veulent aucun mal, ils souhaitent juste l’informer sur le vrai métier de ses parents. Leur magasin de salles de bain était juste une couverture, son père et sa mère étaient en fait les meilleurs agents des Gardiens du temps ! Jake se retrouve alors au Mont-Saint-Michel dans le quartier général de cette organisation secrète. Il va devoir partir avec d’autres agents à Venise en 1580 pour percer le mystère de la disparition de ses parents, prisonniers dans le passé. Accompagné de Topaze, Nathan, Charlie et Paolo, il découvre petit à petit leur fonctionnement : la prise d’atonium avant le voyage, le meredith qui transmet des messages… Il apprend surtout très vite que leur adversaire est le prince Zedt, réputé pour sa cruauté et ses idées diaboliques et qui tente par tous les moyens de transformer le passé pour faire régner le chaos. Lors de sa première mission, il va se retrouver seul et devra avec courage et sang froid poursuivre sa quête…

Un excellent roman d’aventure tant dans le style, la construction, l’enchaînement des situations que dans les décors ou la description des personnages. L’auteur laisse quelques questions sans réponse pour donner envie d’attendre la suite… Idéal pour les 10-14 ans.

Editions Gallimard jeunesse – 15,90 €
traduit de l’anglais par Luc Rigoureau

CELESTE ET LA BANQUE DES REVES – Carolyn Coman et Rob Shepperson

celesteCéleste est d’une grande tristesse : ses parents viennent d’abandonner sa petite soeur, Vanille, sur le bord de la route. Et pour couronner le tout, ils lui installent un lit de camp dans le garage, car ils ont besoin de récupérer sa chambre. Habituée à ce traitement depuis toujours, elle décide de voir le bon côté, elle pourra dormir autant qu’elle veut et rêver de sa soeur. Convoquée de toute urgence par la Banque des rêves (car elle génère trop de rêves par rapport à ses souvenirs), elle se retrouve embarquée par un coursier qui l’emmène à la BMRS de toute urgence pour rétablir sa carence. Elle découvre alors un lieu incroyable et immense, où tous les employés sont d’une grande gentillesse à son égard et lui apprennent peu à peu le fonctionnement de chaque service. Tous les rêves et souvenirs sont triés et conservés dans de grandes pièces, et ils sont tous rangés et étiquetés consciencieusement selon leur importance. Mais pourront-ils l’aider à retrouver Vanille ? Surtout qu’ils doivent gérer un tout autre problème : les intrusions à répétition du Gang des tables rases…

Un très beau roman illustré, un peu dans la lignée d‘Hugo Cabret où le récit de Céleste se mêle à l’histoire en images de Vanille. Ce bel univers imaginaire est fort bien décrit, et il est très agréable de se laisser emporter par la magie de ce musée extraordinaire dédié aux rêves et aux souvenirs.

Editions Bayard – 13,90 €
traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Laurence Bouvard
Dès 9 ans

VERS L’ORIENT – Marc Riboud

ORIENT De 1955 à 1958, Marc Riboud a sillonné et photographié l’Asie. Turquie, Afghanistan, Inde, Népal, Chine et enfin Japon… Lors de ce fantastique voyage, Riboud a pris des milliers de clichés dont une sélection nous est présentée dans les 5 livrets (un par pays) d’à peu près 100 pages qui composent le coffret.

La qualité d’édition est remarquable, à la hauteur de la beauté des photos de Riboud. C’est un très bel objet, proposé au prix franchement attractif de 55 euros. Un super cadeau à faire et à se faire au prochain Noël pour qui s’intéresse aux voyages, à l’Asie et/ou à la photographie.

Editions Xavier Barral – 55 euros.

LE DERNIER LAPON – Olivier Truc

lapon Voici un roman qui nous emmène très loin, au nord du cercle polaire, dans cette Laponie qui ignore les frontières, puisqu’elle étend ses plaines de la Norvège à la Finlande, en passant par la Suède. Une région immense, presque aussi grande que la France et pourtant moins peuplée que l’un de nos départements. Une région que l’auteur, Olivier Truc, connaît bien car ce journaliste vit en Suède depuis 20 ans, où il travaille comme correspondant pour Le Monde et Le Point.

Nous sommes à Kautokeino, quelques centaines d’habitants seulement, mais la « capitale » de la Laponie Centrale… En ce début du mois de Janvier, au coeur de la nuit polaire, plusieurs événements vont venir perturber le quotidien de la petite communauté : le meurtre d’un éleveur de rennes, l’arrivée d’un mystérieux prospecteur français et le vol d’un tambour Saami, instrument autrefois utilisé par les Chamanes pour le culte traditionnel, et de ce fait investi d’une grande valeur culturelle et politique.

La Police des rennes, habituellement chargée d’arbitrer les (nombreux) conflits entre éleveurs, est chargée de l’enquête. Klemet, l’enquêteur lapon et sa jeune coéquipière « du sud », Nina, vont se trouver confrontés à de violents conflits qui plongent leurs racines dans l’histoire de la Laponie.

Un excellent polar à l’intrigue histoire très bien menée, qui nous en apprend beaucoup sur une civilisation aussi fascinante que méconnue. Une vraie découverte !

Métailié – 22 euros

LE MANTEAU DE PROUST – Lorenza Forschini

MANTEAU Non, ce petit livre n’est pas réservé aux proustiens ni même aux seuls lecteurs du grand Marcel ! Le manteau de Proust est un bijou d’intelligence et de sensibilité qui passionnera tous les lecteurs curieux, y compris ceux et celles qui ne se sont jamais lancés à l’assaut de la citadelle que constitue La Recherche.

L’auteur, une journaliste italienne, apprend l’existence, au fond d’une caisse des réserves du musée Carnavalet, du grand manteau noir dans lequel Proust avait coutume de s’emmitoufler. Curieuse, Lorenza Foschini s’intéresse alors à l’histoire de cette relique, ce qui va la mettre sur la piste d’un certain Jacques Guérin, donateur du fameux manteau ainsi que des différents objets qui ont permis de reconstituer la chambre de Marcel Proust au Musée Carnavalet. Personnage intéressant que ce Jacques Guérin, industriel fortuné (il était parfumeur), passionné par l’oeuvre de Proust et grand collectionneur de manuscrits, lettres d’écrivain, éditions rares.
Lorenza Foschini nous fait vivre toutes péripéties que rencontre Guérin pour sauver de l’oubli et réunir les « reliques » ayant appartenu à Proust. Ce faisant, elle nous fait entrer, avec le collectionneur, dans l’intimité d’une famille bourgeoise avec ses secrets, ses déchirements où l’homosexualité de Marcel est un non-dit qui semble tenir une place monstrueuse.

Ce petit livre de 140 pages à peine est drôle, émouvant,instructif, bref, passionnant de bout en bout. Laissez-vous tenter, vous vous offrirez deux heures de lecture tout à fait réjouissantes.

Traduit de l’italien par Danièle Valin
Quai Voltaire – 15 euros

PLUS JAMAIS SANS ELLE – Mikael Ollivier

plus jamais sans ellePour ses dix huit ans, le père d’Allan lui offre l’opportunité de rencontrer sa mère pour la première fois. Et c’est en Angleterre qu’il la trouvera.
Cette surprise retombe vite comme un soufflé…
Sa mère loin d’être ravie d’avoir un enfant à charge rechigne à s’occuper de lui. Allan insiste et persuade sa mère de le garder.
Allan doit alors la suivre dans les Balkans. Mais à peine arrivés, des hommes armés les suivent et n’hésitent pas à leur tirer dessus. L’adolescent était loin de s’imaginer un tel périple. Le voilà embarqué dans une expédition de tous les dangers. Ils vont devoir faire preuve de sang froid s’ils ne veulent pas mourir, un véritable jeu du chat et de la souris se met en place. Un jeu qui va vite jouer avec leurs nerfs…
Pourquoi des hommes armés les traquent ? Quel est le métier de sa mère et qui est-elle vraiment ?

Un thriller au suspense intenable qui nous fait voyager au fil des pages.

Editions Seuil Jeunesse – 17€
Dès 14 ans