KING KONG SUR SEINE – François Devenne

king kongIl semblerait qu’un immense singe s’introduise dans des musées parisiens dédiés aux arts primitifs, accompagné d’une fillette noire… L’inspecteur Augier n’y croit pas une seconde. D’habitude chargé d’homicides, il est contraint de prendre cette affaire au sérieux, sur ordre du ministère ! En plus, tant que celle-ci n’est pas résolue, personne dans son service ne pourra prendre ses congès d’été ! Raison de plus pour s’activer et prouver que ce peut être qu’un canular ! Heureusement son fils Victor se passionne pour cette histoire de singe et va l’aider à y voir plus clair; sans oublier le père d’un de ses copains d’origine béninoise qui va lui raconter de vieilles légendes, qui vont s’avérer fort utiles.
Un polar très prenant, bien construit qui donne envie d’aller au Louvre et au musée Guimet !

Editions Actes sud junior – 12,80 €
Idéal pour les 10-12 ans

LES ORPHELINES D’ABBEY ROAD – Audren

abbeyA l’orphelinat d’Abbey Road, le mardi est très attendu : Lady Bartropp fait sa visite hebdomadaire et rencontre toutes les jeunes filles. Les soeurs sont un peu plus douces et compréhensives ce jour-là, car le reste du temps, elles sont dures, autoritaires et mettent des punitions à tout bout de champ. Un jour, Margarita l’ainée des pensionnaires découvre dans l’abbatiale un passage vers un souterrain. Prudence s’y aventure elle aussi, mais elle a moins de chance, car à son retour, elle ne parle plus, n’a plus d’appétit et voit ses forces diminuer de jour en jour! Heureusement, ses amies sont là et vont tout faire pour tenter de la sauver ! Elles sont prêtes à s’aventurer de nouveau dans le souterrain et à accompagner Ginger, une jeune fille étrange qui entend des voix et chante en latin, dans une forêt qui change d’apparence lors de sa venue ; quitte à avoir des punitions assez dures : accès interdit à la bibliothèque et privation de desserts !

Un roman fantastique très prenant où l’action se déroule tantôt dans l’enceinte de l’orphelinat tantôt dans le monde enchanté d’Alvenir, avec une course contre la montre pour délivrer Prudence de sa malédiction ! Mais heureusement, cette très belle histoire appelle une suite, où l’on retrouvera avec plaisir les héroïnes du tome 1.

Editions Ecole des loisirs – 14,80 €
Dès 10-11 ans

DEUX ALBUMS AVEC DES DECOUPAGES EPOUSTOUFLANTS !

On ne peut qu’être éblouis quand on les ouvre ! Ma jungle ou Le lac des cygnes sont deux albums où chaque page est découpée avec une grande finesse et où l’on va de surprise en surprise.

ma jungle CYGNES Ma jungle d’Antoine Guilloppé
Après Pleine lune et Plein soleil, Antoine Guilloppé vous invite ici à vous ballader dans la jungle et à répondre à une petite devinette : « La jungle est mon royaume. Ici rien ne m’échappe… » Cette fois-ci, il a choisi la bichromie, ces petites touches de couleur s’intègrent parfaitement à chacun des décors.
Editions Gautier-Languereau – 22,50 €

Le lac des cygnes d’après Tchaïkovsky et illustré par Charlotte Gastaut
Quelle belle idée d’adapter le célèbre ballet avec des découpes ! Charlotte Gastaut, comme d’habitude, nous surprend et nous en offre une version magnifique. Après Prudence, la Belle au bois dormant ou encore Le voyage de Zadim, on est de plus en plus fascinés par son travail.
Editions Amaterra – 24,50 €

EN SOUVENIR D’ANDRE – Martin Winckler

souvenir andre Le narrateur possède un don. Celui de retenir chaque mot lu, chaque phrase prononcée mais il est aussi doué d’une hypersensibilité. Un don parfois difficile à assumer. Surtout quand on travaille depuis toujours dans le milieu hospitalier.
Un beau jour, André, un ancien collègue ayant remarqué sa sensibilité et sa gentillesse fait appel à lui pour l’aider à mourir avant que la maladie ne l’affaiblisse de trop pour pouvoir dire au revoir à sa femme et à sa famille. Il veut mourir quand il l’aura choisi. André lui demande à la fois une aide médicale mais aussi humaine (rester à ses côtés quand il décèdera). Avant de partir, André lui laisse des carnets de notes et de témoignages bien que le narrateur ne sache trop quoi en faire.
Suite au décès d’André, la rumeur circule vite et de nombreuses personnes du cercle hospitalier font appel à lui avant d’être totalement diminuées par la maladie et lui demandent de l’aide, un peu d’attention et de sincérité. Le narrateur prend soin avant toute chose de calmer leur douleur et de comprendre les personnes qu’il a face à lui.
Il vit difficilement toutes ces rencontres et son hypersensibilité lui pèse.
Et puis il tombe amoureux de la fille d’un de ceux qu’il a aidé, celle-ci comprenant son mal-être lui conseille de transformer les notes recueillies au fil du temps en un livre aux voix anonymes.

Un livre poignant, où le point de vue de celui qui soulage puis aide à mourir est parfois dur mais toujours très humain.

P.O.L – 16 €